La Maison de Haute-Follis (plus exactement Haute Folie, du nom du château de Haulte Follye) doit son origine à la Très Révérende Mère Henriette Aymer de la Chevalerie, fondatrice de la Congrégation des Sacrés-cœurs de Jésus et de Marie et de l’adoration perpétuelle du très Saint Sacrement, dite de Picpus.

Le lycée Haute-Follis prend son origine dans l’ouverture, en 1804, d’un pensionnat avec externat et d’une école primaire gratuite par les religieuses de la Communauté des Sacrés-Cœurs de Jésus et Marie.

En 1835, les religieuses préparaient aux brevets d’enseignement primaire. Les élèves étaient reçues avec félicitations des commissions.

La meilleure preuve de l’estime dans laquelle était tenu le pensionnat fut que l’académie le choisit en 1843, pour siège du cours normal, dès lors des boursières de l’Etat. Haute Follis fut la pépinière des institutrices publiques de la Mayenne.

Le pensionnat fonctionna à Haute Follis jusqu’en 1887, époque où fut élaboré un projet d’Ecole Normale en Mayenne.

De la fin du XIXème siècle à l’après seconde guerre mondiale Haute Follis connut de multiples péripéties.
 
En 1965, le lycée est fondé avec ses premières sections technologiques comprenant le CAP employé de bureau et le BEP secrétariat. Les années suivantes verront l’ouverture de BEP et Baccalauréat (comptabilité, secrétariat et médico-social). A partir de 1976, apparaît le premier BTS en comptabilité. Le lycée va alors poursuivre son extension, avec l’ouverture régulière de filières. L’année 2000 marque un tournant avec la fusion des lycées Haute-Follis et Notre-Dame de la Miséricorde. Les ouvertures de filières se poursuivent. En 2004, débute la restructuration du lycée avec la construction d’un gymnase et d’un plateau sportif. En 2007, les élèves situés sur le site de la Miséricorde rejoignent le lycée au 91 Rue Haute-Follis, tandis que les étudiants de Haute-Follis effectuent le chemin inverse, avec la création du campus des Instituts Supérieurs Catholiques à Laval.

Durant toutes ces années, le lycée Haute-Follis a su proposer aux jeunes des formations innovantes et de qualité, répondant aux attentes du monde professionnel, jouant ainsi pleinement son rôle au cœur de notre cité. Aujourd’hui, le lycée Haute-Follis, premier lycée du département en terme d’effectifs, c’est environ 1500 élèves dont 577 étudiants.

 

Un livre bientôt en librairie